L'AVC n'est pas une fatalité

L’AVC et l’Infarctus présentent des conséquences très lourdes. 

Les maladies cardio-vasculaires regroupant les AVC et les Infarctus représentent la deuxième cause de mortalité en France. 

Morts suite à un AVC 20%

*soit 250 000 cas par an en France 

Morts dans le mois qui suit un AVC 26%
Victimes gardant des séquelles 75%