Les 3 marqueurs détectés et analysés par la solution NeuroCoach

L’AVC fait 155 000 nouvelles victimes chaque année en France avec de lourdes conséquences. 

C’est la 1ère cause de mortalité chez la femme et la 3ème chez l’homme.

20%

des victimes n'y survivent pas

26%

des victimes meurent dans le mois qui suit

75%

des victimes gardent des séquelles lourdes

25%

des victimes ne peuvent pas reprendre d'activité professionnelle

S'informer sur l'AVC pour mieux s'en prévenir

A l’occasion de la Journée Mondiale de l’AVC 2020, le Pr Frédéric Roche du CHU de Saint-Etienne et membre de l’équipe répond aux questions de la communauté « Au cœur de l’AVC ». Vous pouvez retrouver l’intégralité de cette émission sur la page FB « Au cœur de l’AVC » de Boehringer Ingelheim.

L’AVC n’a pas ou peu de signes avant coureur. C’est en partie pour cette raison qu’il y a autant d’incidents par an en France.

Il est reconnu cependant par la communauté scientifique et médicale que certains marqueurs physiologiques sont impliqués dans l’apparition de l’AVC. 

Grâce au NeuroCoach, capable de récupérer des informations de précisions et nos algorithmes capables d’en analyser les résultats nous sommes en mesure d’isoler 3 marqueurs de santé à l’origine d’un risque d’AVC.

En effet chacun de ces marqueurs est un signal à part entière de votre santé. Ils peuvent être révélateur d’un état de santé plus ou moins grave et ne sont donc pas négligeables.

Comprendre ces marqueurs c’est en apprendre un peu plus sur son état de santé.

Cumuler des facteurs à risque augmente le risque d’AVC.

Découvrez nos pages sur ces thématiques

On vous recontacte!

Laissez-nous les infos nécessaires pour vous joindre

[sibwp_form id=2]